Actualités

Découvrez le livre sur le Triathlon de Nouâtre, écrit par Fabrice PION

Dans la riche histoire du triathlon en France, celui de Nouâtre s’impose comme un événement emblématique, ancré sur les terres de l’Indre-et-Loire en Région Centre-Val de Loire. Alors que cette année marque la 39ème édition de ce triathlon, Fabrice PION, ancien athlète passionné, retrace son histoire.

Le livre de Fabrice n’est pas seulement un récit détaillé des courses et des performances, il raconte l’histoire de la passion autour de ce triathlon qui perdure depuis 40 ans, au travers de nombreuses anecdotes et d’histoires personnelles.

Ce livre est disponible localement dans le secteur du 37, magasins Newsports de Tours et ToursNwheel à Joué-lès-Tours. Il est également disponible en vente en ligne sur toutes les plateformes habituelles telles que : Fnac, Amazon, Cultura, etc.

Ce livre, en plus de vous faire découvrir le Triathlon de Nouâtre, a aussi une action caritative, car les bénéfices de chaque exemplaire (vendu au prix de 24€) seront intégralement reversés à 2 associations caritatives : « APF – Association Paralysés de France » et « Neurogel en marche ».

Fabrice était présent le Samedi 13 avril toute la matinée à l’Instant Café de Nouâtre pour une séance présentation, vente et dédicace de son livre.

Pour en apprendre davantage sur l’origine de ce livre et son travail de rédaction, nous vous proposons de lire l’interview que nous avons menée auprès de Fabrice PION :

Fabrice, peux-tu nous parler un peu de toi, de ton histoire, et de ton lien particulier avec le Triathlon de Nouâtre ?

« Mon lien avec le Triathlon de Nouâtre est à la fois personnel et professionnel. Ma famille est originaire de la Vallée de la Vienne, alors, avant même de pratiquer le triathlon, j’avais déjà un œil porté sur Nouâtre et l’organisation de son évènement, que je ne connaissais pas vraiment à l’époque. Je suis un ancien basketteur, j’ai dû arrêter à cause de douleurs aux hanches et je me suis mis à faire du vélo. Un jour j’ai vu des images télévisées du Triathlon de Nice ou encore d’Hawaii et je me suis dit « c’est un truc de fou, ça me plairait bien d’en faire moi aussi !». C’est comme ça que j’ai commencé le triathlon. Après quelques formats S fin des années 90,  je me suis véritablement lancé le 1er janvier 2003. Objectif Embrunman le 15 août et Nice en Septembre. Cette année-là, je ne pensais faire que ces 2 triathlons là, et finalement, ne ressentant plus de douleurs, j’ai continué sur cette lancée jusqu’à mon accident (glissade sur la neige) le 09 janvier 2009 où je me suis retrouvé sur une chaise à roulettes… Je me console en me disant que j’ai eu le temps de pratiquer ce sport pendant 6 ans. 6 années pendants lesquelles j’ai pu faire, entre autre, pas moins de 8 formats Ironman un peu partout en France et en Europe. Le chance aussi d’avoir pu me qualifier pour la première finale « 70.3 » à Clearwater en Floride en 2006.

Professionnellement parlant je travaillais à Saint-Maure de Touraine, petite ville de 4000 habitants à 8km de Nouâtre. Je travaillais au Crédit Agricole et c’est par ce biais là que j’ai rencontré et créé des liens particuliers avec Jean CHARRIER, le créateur du Triathlon de Nouâtre. Par la suite j’y ai pris ma licence, petit club de seulement 4 adhérents à l’époque (le président, le trésorier, le secrétaire et moi-même). Pour la petite histoire, l’un de mes 3 fils, Médéric est venu me rejoindre à cette pratique au début des années 2010. Il s’est licencié au club et a amené avec lui des jeunes amis du coin, et depuis, le club s’est bien agrandit avec près d’une vingtaine de licenciés (plus les adhérents) à son actif. »

Qu’est-ce qui t’a inspiré à écrire ce livre ?

« En fait, avant le COVID, le Triathlon de Nouâtre était complet tous les ans. On refusait même du monde, on avait vraiment de la demande, ce qui n’est plus vraiment le cas maintenant. Je me suis dit qu’il était temps d’écrire un livre pour marquer l’histoire, en reprenant toutes les archives du club pour raconter toute cette formidable aventure humaine. J’ai commencé mes recherches, année par année, pour voir tout ce qui s’était passé, d’abord avec les archives papier puis, pour les dernières éditions, via les pages internet qui ont pris le relais. A noter, l’aide précieuse de Bernadette (licenciée) qui est allée à la bibliothèque de Tours pour me photographier tous les articles de presse parus depuis l’origine. L’objectif final, étant que je voulais montrer à travers l’écriture de ce livre, que même une petite commune comme Nouâtre (d’à peine 900 habitants) pouvait arriver à organiser un triathlon international, avec des bénévoles impliqués comme jamais. »

As-tu découvert des anecdotes au cours de tes recherches ?

« Dans ce livre, j’ai justement essayé de mettre un maximum d’anecdotes, des petits moments marquants et souvent sympathiques. Par exemple, j’ai découvert que lors de la 1ère ou la 2ème édition de ce Triathlon, que les combinaisons, brassières et bouées étaient autorisées sur l’épreuve de natation, une époque lointaine avec des règles spécifiques qui ne seraient plus applicables à l’heure actuelle. Mais c’est assez drôle de revoir la manière de pratiquer de l’époque. J’ai mis de nombreuses anecdotes datant d’avant les années 2000 que j’ai retrouvées dans les archives. Par la suite, l’informatique et internet ayant pris le relais, j’avais forcément accès à moins d’information de ce genre, mais j’ai quand même trouvé de quoi écrire jusqu’à la dernière édition du triathlon, cela le 30 juin 2023. »

A titre personnel, quel est ton plus beau souvenir du Triathlon de Nouâtre ?

« Je dirais que mon plus beau souvenir est d’avoir pu le faire une année avec mon père qui avait plus de 80 ans et une autre année avec ma mère qui avait aussi 81 ans. Ils étaient bien sûr en relais sur la partie vélo. D’ailleurs j’en parle dans mon livre, je fais part de mon expérience pendant mes 6 années de pratique. J’ai également de bons souvenirs de l’époque où j’étais actif au sein du comité d’organisation. Bien que je ne sois plus présent physiquement à cause de mes douleurs, je contribue toujours à ma façon au fonctionnement de l’épreuve via internet. Je prends notamment contact avec des connaissances tentant de faire venir des athlètes de haut, voire de très haut niveau. »

Peux-tu nous en dire un peu plus sur les associations que tu as choisies pour reverser les bénéfices du livre ?

« J’ai vraiment voulu mettre en avant 2 associations qui me tiennent personnellement à cœur : 

  • APF (Association des Paralysés de France) : il s’agit d’une association nationale qui regroupe tous les gens paralysés, quel que soit l’origine : accident, maladie ou autres.
  • Neurogel en marche, c’est une association qui va bientôt avoir 20 ans et qui travaille sur l’aspect génétique des lésions médullaires, pour essayer de refaire marcher des paraplégiques et tétraplégiques. Leur objectif est de finaliser un gel particulier, pour faire refonctionner la moëlle épinière, là où elle a été soit coupée, soit écrasée.

Ainsi, les bénéfices des ventes seront reversés, à parts égales, à ces 2 associations. »

Le mot de la fin, qu’aimerais-tu que les lecteurs retiennent de ton livre ?

« Ce que je voudrais que les lecteurs retiennent, c’est de se dire que lorsqu’on veut quelque chose et qu’on se mobilise pour, on peut y arriver. La preuve est que cet événement a été organisé à Nouâtre, toute petite commune, alors pourquoi pas ailleurs finalement ? C’est retenir l’impact du bénévolat, que je mets en avant tout au long de ce livre. Sans lui, rien ne se ferait, c’est le cœur même de l’évènement.

Le Triathlon de Nouâtre fait partie des 3 plus vieux triathlons de France avec ceux d’Embrun et de Nice. Ces 3 événements n’ont jamais eu de période d’inactivité depuis leur création (hors période COVID). C’est pour cela que je précise sur la couverture du livre « Nouâtre 40 de passion, COVID inclus ». Ce fichu COVID 19 ne nous a pas arrêté notre passion !

J’espère que ce livre permettra notamment aux locaux des communes alentours de découvrir une partie de l’histoire de leur territoire via cet évènement.  J’espère également qu’il permettra de savoir ce qu’est le triathlon, toutes les valeurs humaines qui y sont véhiculées et transmises au travers de ce sport, de cet évènement. »

Épreuves à venir

31 Août
9ème Triathlon de Veigné
Veigné
14 Septembre
Brenn'Triman
Le Blanc
15 Septembre
Triathlon des Bretonnières
Joué-lès-Tours
22 Septembre
Swim Run d'Orléans
Île Charlemagne
22 Septembre
Triathlon de l'Odyssée
Chartres

Rejoignez-nous

Ligue Régionale de Triathlon Centre Val de Loire
Maison des Sports
1240 Rue de la bergeresse
45160 OLIVET
Ligue Régionale de Triathlon